Fernando Pupo, Habana (Cuba)

Dans mon vers je suis libre

Dans mon vers je suis libre : il est ma mer.
Ma mer vaste et dénuée d’horizons…

Dans mes vers je marche sur la mer,
je chemine sur les vagues dédoublées
d’autres vagues, et d’autres vagues. Je marche
sur mon vers; je respire, je vis, je croîs
en mon vers et en lui mes pieds ont
un chemin et mon chemin une direction et mes
mains ont de quoi tenir et mon espoir

de quoi espérer et ma vie a son sens.

Je suis libre en mon vers et il est libre
comme moi. Nous nous aimons. Nous nous avons.

En dehors de lui je suis petite et m’agenouille
devant l’oeuvre de mes mains, la
tendre argile pétrie entre mes doigts…
A l’intérieur de lui, je m’élève et je suis moi même.

Dulce Maria Loynaz (1903-1997), poétesse cubaine.

Site Web Fernando Pupo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s