Leila Monségur, une artiste d’origine Argentine.

leila divulgation

« ZOOCIÉTÉ  » Série d’œuvres de l’artiste Leila Monségur.

L’hybridisme est une des caractéristiques marquantes du monde contemporain.
À nos interactions avec la technologie, aux références culturelles, aux migrations, on devient hybride, aux multiples références, tant géographiques comme culturelles.

Les créatures zoomorphes font partie de l’imaginaire humain dans les mythes et totems. Le côté animal nous effraie depuis le début des temps.
Où commence l’humain et finit l’animal ?

L’artiste propose un parallélisme entre les êtres hybrides et la société actuelle, en constante mutation, en offrant une métaphore du temps où nous vivons.

Le travail se développe en un dialogue entre l’œuvre et l’artiste, dans un work in progress [travail en progrès] où l’écoute attentive fait partie de la création plastique.
Dessin et musique se mélangent au silence de la surface, aux sons qui surgissent à la pause du blanc du mur.
C’est au spectateur d’interpréter la pièce.

« Passion, si on doit choisir une définition pour la lentille, la résonance par laquelle le monde me traverse, c’est la passion, c’est cela mon moteur.
Pourtant, cela représente aussi un cristal d’innombrables facettes, ce que je traduis quasi « gestaltiquement »  dans une multiplicité de langages qui se auto-nourrissent constamment.
À mon univers créatif il y a la plupart du temps une inversion de formalités.
Des travaux minutieux, étudiés au minimum de détails, sont des brouillons d’œuvres libres et d’improvisations.
Le silence, l’espace vide, les hiatus entre les langages, les interlignes sont le lieu où on respire la poésie.
Je maintiens une relation dialectique avec les travaux, j’élabore des propositions qui l’œuvre parfois refuse, en choisissant ses propres solutions, ce que je dois inévitablement accepter, une fois convaincue de l’urgence des éléments suggérés.

Agitations sur l’identité, [im]migrations, [in]visibilité et hybridisme vivent ensemble avec la poïèsis dans mon inclassable nature, qui largue les amarres à chaque nouveau port à l’horizon. »

Leila Monségur

Diplômée à l’Escola Nacional de Bellas Artes [École National des Beaux-Arts], IUNA (Argentine)

L’artiste argentine, développe son travail à partir des diverses branches des arts plastiques : dessin, peinture, performance multimédia et animation.
Elle réalise des interventions en peinture murale, explorant les limites de l’art public et la relation entre les individus et les villes.
Elle coordonne le groupe de performance multidisciplinaire Membrana Experimental Fiat Lux.

L’artiste expose régulièrement depuis les années 1990, avec des expositions et art mural en Allemagne, France, Italie, Autriche, Mexique, Argentine, et Brésil.

« ZOOCIÉTE »

Site Web Leila Monsegur

Publicités

Une réflexion sur “Leila Monségur, une artiste d’origine Argentine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s